mercredi 12 août 2015

The Neverland Books: Chronique #3
La fille qui ne croyait pas aux miracles


Auteur: Wendy Wunder

Titre VO: The probability of miracles


Edition: Hachette jeunesse

Collection: Black Moon

 

Genre: Jeunesse, Drame

 

Page: 376
 
 
 
 
Quatrième de couverture:
 
 Cam ne croit pas aux miracles. Ni au paradis, ni en Dieu.
Mais pas à la magie non plus.
Elle sait qu'elle est malade. Condamnée. Fin du débat.
Elle établit alors la liste des choses qu'elle veut faire avant de mourir :

  • Perdre ma virginité pendant une fête de lycéens bien arrosée.
  • Me faire briser le cœur par un sale type.
  • Me morfondre misérablement, pleurer, bouder et dormir durant un samedi entier.
  • Faire tomber une vache qui dort debout.
  • Détruire les rêves de ma petite sœur.
  • Commettre des vols à l'étalage minables.

Il paraît que le simple fait d'avoir écrit ces vœux les déclenchera.
Seulement Cam n'est pas du genre à attendre que le destin se décide.
Elle préfère le bousculer et se débrouiller toute seule pour les réaliser.
En aura-t-elle le temps ?
 

Mon avis:
  Cela fait quelque temps que je voulais lire ce livre. La couverture est très belle et le résumé donne envie de lire le livre.
  Cela a été pour moi une petite déception... Je m'attendais à mieux. Je n'ai pas complètement détesté mais je n'ai pas vraiment aimé non plus.

  Nous rencontrons, Cam, une adolescente de 17 ans atteinte d'un cancer. Elle ne lui reste que quelques mois à vivre, elle est condamnée. Cam ne croit pas aux miracles, ni à Dieu, ni au destin... Elle ne croit qu'en la science.
  Sa maman, Alicia, décide de l'emmener à Promise, une ville connue pour ses miracles. Celle-ci espère que cette ville ouvrira l'esprit de sa fille très réaliste. Cam n'est pas enthousiaste pour ce voyage.
  Elle essaye néanmoins de faire des efforts pour sa petite sœur, Perry, et sa mère. Elles font la rencontre d'Asher qui les aide à s'installer.

  Au début, j'ai eu beaucoup de mal à me plonger dans le roman. Je ne sais pas si c'est moi qui n'avais pas les idées claires ou le livre mais je ne comprenais pas tout. Par exemple, elle passait d'un passage à l'autre ou alors, il y avait beaucoup de personnage dont je me souvenais plus.
  Quelque chose qui m'a embrouillée aussi c'est le fait que l'auteure appelle toujours la mère et la grand-mère de Cam par leur prénom au lieu de les appeler maman/mamy.

  Au bout d'environ 100 pages, ça à commencé à aller mieux et j'ai seulement commencé à me plonger dans l'histoire.
Je n'ai pas beaucoup aimé le fait que dans une histoire qui aurait pu se passer dans notre époque il y ait autant de magie ou de miracle. Evidemment c'est totalement personnel ! Mais je préfère que la magie soit totalement dans l'histoire ou pas du tout.

  Au niveau des personnages, sa grand-mère m'a laissé perplexe. Je n'ai pas trop aimé qu'elle "insulte" ses petites-filles et je l'ai trouvé grossière.
  Je ne me suis pas beaucoup identifiée aux personnages. J'ai trouvé que l'auteur nous laissait trop à distance des personnages du fait que l'on ne ressentait pas d'empathie pour eux et que quoi qu'il ait pu leur arriver, on n'était pas triste pour eux. J'ai trouvé cela dommage !

  J'ai trouvé aussi vraiment mais vraiment dommage que la narration soit à la 3ème personne. Je ne vois vraiment pas pourquoi l'auteure a fait ce choix. Le livre aurait donné beaucoup plus d'émotions et peut-être la sensation d'être admise dans le livre et non une intruse. 
  Je pense que ce choix est la raison pour laquelle je n'ai pas eu d'empathie pour les personnages. J'aurais aussi espéré que le final soit plus poignant
  Quelque chose qui m'a plu dans ce roman, ce sont les petites touches d'humour. Certaines répliques m'ont bien fait rire et j'ai aimé le message d'espoir que l'auteure veut faire passer.

  Globalement, je peux dire que je n'ai pas vraiment aimé mais cette lecture fut quand même agréable malgré tout. Je ne le vous conseille pas vraiment mais si le résumé vous donne envie n'hésitez pas ! Tous les livres ne plaisent pas à tout le monde ;)

Les +: Le message d'espoir, les touches d'humour

Les -: La narration à la 3ème personne, les incompréhensions au début, la distance avec les personnages

Citation: "Le fait de penser aux gens empêche peut-être ces derniers de disparaitre, se dit Cam. Après tout, les pensées sont de l’énergie, l’énergie de la matière (E = mc²) et la matière ne disparait jamais, donc, tant qu’on pense à quelqu’un, cette personne ne peut pas nous abandonner. Tout ce qu’on a partagé avec un autre continue d’exister dans l’Univers."

Notes: 11/20
 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire